#2
Mathieu Dionne

Comment décrirais-tu le style de tes illustrations en général?

Je dirais éclectique parce que j’aime pas trop répéter ce que je fais de projets en projets. J’essaie d’avoir des influences et des références assez différentes pour en faire un espèce de mélange unique. Ces temps-ci je suis porté vers des compositions assez simples et j’essaie de travailler ma palette de couleurs pour avoir des contrastes intéressants.Je trippe sur la ligne claire, le style de bédés souvent associé à Tintin (trait simple, aplats de couleur).

 

J’ai grandi en lisant des vieilles bédés belges, j’imagine que c’est resté dans mon inconscient. En ce moment j’essaie des trucs avec un trait plus épais, plus grossier que ce qui est normalement associé à la ligne claire, tout en gardant le traitement des couleurs en aplats. J’aime ça quand il y a lignes un peu croches, des couleurs qui dépassent, pour que ce soit pas trop léché. Ça me ressemble plus quand c’est moins propret.

Comment la collab. s’inscrit dans ton exécution?

Comme je le disais plus haut, j’ai grandi en lisant les vieilles bédés de mon père. Je travaille sur un projet de bédé pour un client et je réalise que c’est quelque chose qui me tente de plus en plus. Pour ma collab avec Drav, j’ai sauté sur l’occasion et j’ai fait une bédé courte de 3 cases comme les bons vieux Garfield et Peanuts. Par contre dans la mienne il n’y a pas de paroles.

Pour toi, de la Drav ça se boit comment et où?

Après une journée de basket entre amis au terrain du parc Soeur-Madeleine-Gagnon sur St-Laurent dans la petite Italie, tu t’ouvres une tite frette pis maudit que t’es bin.

As-tu une idée pour une prochaine collab. entre Drav x Mathieu Dionne?

J’ai toujours pleins d’idées, ça pourrait être une bédé, une illustration sur les séries éliminatoires de la NBA, une bédé sur les séries éliminatoires de la NBA. Les possibilités sont infinies!

Cheers @mathieudionne!